Chers amis de Brent et de sa piscine

Suite aux investigations que les instances cantonales ont faites auprès des piscines communales, elles se sont aperçues que la piscine de Brent, ayant été construite il y a plus de cinquante ans, ne respectait plus les normes en vigueur.

Par souci d’information, voici ci-dessous les points qui seraient à modifier :

-       Récupération des eaux usées et raccordement au réseau de canalisations existantes sur la Route de Blonay par pompage.

-                   Mesures de contrôles automatiques et permanentes et dosage automatique des produits de traitement de l’eau de baignade (actuellement contrôle et dosage manuel et désinfectant utilisé plus admis pour les piscines publiques).

-       Ramener la profondeur de l’entier de la piscine à 1,35 m. car la pente du fonds du bassin  est trop prononcée.

-       Ramener la profondeur de la pataugeoire à 0.40 m. !!!

Mesures urgentes à prendre pour une exploitation en 2019 :

Estimation du coût des travaux CHF 150’000.- environ.

-       Remplacement du bassin par un bassin en acier inoxydable d’une profondeur régulière de plus de 1,50 m. avec une rigole de surverse, des buses et une vanne de fonds réglementaires, des marches de repos intérieures et une échelle de sortie.

-       Création d’une pataugeoire bien séparée du bassin nageurs.

-       Construction d’un nouvel édicule pour accueillir les installations techniques (attention, zone agricole).

-       Pose d’une nouvelle installation de filtration de l’eau.

-       Adaptation des plages autour des bassins (actuellement de 0,80 m. à 1,50 m., les porter à plus de 3 m.).

-       pose d’un treillis de sécurité autour du bassin.

-       honoraires.

Mesures à prendre à court terme afin de pouvoir exploiter le bassin selon les normes dès 2020 : 

Estimation du coût des travaux, y compris honoraires, CHF  890’000.- environ.

Ce n’est pas à la légère et sans pincements au cœur mais avec énormément de regrets que le comité de la SVBE et la Municipalité ont dû prendre la décision de fermer définitivement notre piscine et effectuer une remise en état complète du terrain, mais c’était la seule décision raisonnable. En effet, il faut admettre que le montant de plus de 1 million pour la mise aux normes est totalement disproportionné en regard des 7 à 8 semaines d’utilisation annuelle.

Une page se tourne donc, mais il nous restera tout de même de merveilleux souvenirs et pensons à nos anciens et les remercions encore, eux qui avaient commencé par aménager un creux de sable, puis creusé et construit cette piscine qui a enchanté petits et grands depuis les années soixante.

 
 003 01