Foire de Brent

 

Vers la fin du XVème siècle, c'était en 1486, le très recherché "privilège de Foire" fut accordé aux gens de Brent par Charles 1er Duc de Savoie. Comme le précise l'acte authentique, la Foire est "libre et franche" et accordée "à perpétuité ".

 

Ce cadeau royal pour Brent et toute la région du Haut Lac Léman, fut jusque vers le milieu du 19ème siècle un lieu très fréquenté par les paysans, artisans et marchands de la région ainsi que du Pays-d'Enhaut, venus y vendre leurs produits. Le menu bétail était bien sûr de ceux-ci, venant parfois même du Saanenland en passant à pied par le Col de Jaman.

 

Quelque peu "fatiguée" vers la fin des années 1950, elle est alors prise en charge par une poignée de solides villageois, qui décident de lui redonner un peu de vigueur. Il y avait tout à faire! On a commencé par constituer une équipe de convaincus qui seront, dès le début, attachés à redonner vie aux traditions alors disparues. Sous la dynamique impulsion de la Sté de Développement de Brent et Environs, la Sté de Jeunesse de Brent et le Syndicat d'Elevage du Menu Bétail de Montreux-Vevey se sont unis pour réaliser avec bonheur ce que l'on a appelé et qu'on appelle toujours "Le Renouveau de la Foire".

 

Ainsi, le déroulement de la manifestation a subi quelques retouches. Ni plus ni moins que quatre jours de fête au programme ! Le 2ème mercredi de novembre, jour de la St Bartholomé, est et reste la date historique de la Foire. On y a ajouté le samedi et le dimanche qui précèdent, ainsi que le vendredi qui suit.

 

Dès lors les idées foisonnent. Encore fallait-il les réaliser ! Réintroduire le menu bétail dans le cadre de la Foire, aménager une cantine (car rien de tel n'existait alors dans le village), et bien d'autres équipements nécessaires à un accueil chaleureux de nos visiteurs.

 

À cette époque, un concours officiel de menu bétail avait déjà lieu chaque année dans le village de St-Légier et le Comité de la Foire de Brent a tout naturellement entrepris les démarches pour que ce concours ait dorénavant lieu à Brent durant la Foire. C'était en 1963.

 

Deux ans plus tard, en automne 1965, coup d'arrêt net, la fièvre aphteuse arrive au village qui est mis en quarantaine. Pas question d'organiser la Foire.

 

Triste année pour les paysans qui doivent assister à ce spectacle. Les larmes aux yeux, ils voient partir leur bétail. Et bien sûr, la déception des gens qui seront privés de leur Foire juste deux ans après son renouveau !

 

L'année suivante, les marchands forains ont réapparu, de même que les moutons, les chèvres et bien d'autres animaux de toutes sortes. D'anciennes caves ont été aménagées en sympathiques et accueillants caveaux où l'on déguste vins et spécialités culinaires en cette période d'arrière automne parfois un peu frisquet.

 

Puis arriva 1986, la Foire fêtait ses 500 ans ! Une semaine entière d'activités de tous genres, parmi lesquelles six représentations du jeu musical "la Petite Saga de Brent", sur un texte de Henri Deblüe mis en musique par Michel Hostettler. Cette œuvre qui a été offerte par la commune à notre village pour cette occasion fait maintenant partie intégrante du patrimoine de notre village.

 

Depuis, année après année, la foire est un succès régional et nous ne pouvons que nous en réjouir.